Champions !

Championnats de France sur piste – juillet 2017

En quelques jours seulement, en ce mois de juillet, Abubakr et Abdelmajid ont offert deux nouvelles médailles nationales au NAC : le bronze sur 5000m aux championnats de France juniors pour Abubakr, et l’or pour Abdelmajid aux championnats de France nationaux sur 1500m. Des perfs exceptionnelles qui portent à trois le nombre de médailles nationales gagnées cette saison par le club – du jamais vu.

Premier à entrer en lice, le vendredi 30 juin, Abubakr a réalisé une incroyable performance au vu des conditions. Celles, d’abord, de son arrivée en France, de son arrestation le 6 juin et de son placement en centre de rétention (tout cela est fort bien raconté ici, par Romain Donneux, sur le site spécialisé Track and Life), dont il aura fallu bien des efforts pour le faire sortir (et on ne remerciera jamais assez Frédéric, directeur de son foyer, Jennie, ses amis ou les élus qui se sont mobilisés pour aider à ce que ça se fasse). Celles, ensuite, de son état de forme, après un mois de Ramadan sans quasiment s’entraîner. Et puis, il y a eu ce trajet épique vers Dreux, coincés pendant trois heures dans les embouteillages, et finalement arrivés huit minutes seulement avant l’épreuve. Malgré cela, au fil d’une course très tactique, Abu prenait la foulée des deux premiers quand ceux-ci se détachaient après 2000 m. Le rythme accélérant sans cesse, restait à serrer les dents pour résister au retour des poursuivants. Mais ça, Abu sait faire. En 14’55, au bout de sa souffrance, il remportait la première médaille junior de l’histoire du club. Enorme.

Second acte, neuf jours plus tard : c’est cette fois Abdelmajid qui prenait part aux championnats de France nationaux sur 1500 m, à Albi, avec une belle carte à jouer. Restait à savoir la placer au bon moment. Attaquant très fort après 900 m de course, il parvenait à lâcher tout le peloton… sauf deux adversaires. Ceux-ci le passaient même dans le dernier virage. Mais notre Nacard, à 50 m de l’arrivée, trouvait un trou de souris pour passer entre ses deux concurrents et les ressources nécessaires pour couper la ligne en tête, pour quelques centièmes (3’54). Et offrir ainsi au club le premier titre de champion de France de son histoire. Enfin, on ne serait pas complet sans évoquer les championnats de France Elite, sur lesquels Majid s’alignait également, le 16 juillet dernier, sur 1500 m. Après avoir longtemps lutté pour le podium au coude à coude avec les meilleurs Français, tels que Florian Carvalho ou Sofiane Selmouni, Majid se voyait bloqué dans le dernier tour par un concurrent et perdait le rythme, pour terminer finalement 7e d’une course très serrée entre les meilleurs spécialistes du pays. Mais ce n’est que partie remise : avec les progrès affichés cette saison, Abdelmajid – comme Abubakr – se dessinent un avenir doré. Ils ont en tout cas conclu de la plus belle des manières une saison faste pour le club.

Retrouvez aussi les derniers articles sur le NAC dans notre revue de presse en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *