68e aux France de 10 km : Moussa revient aux affaires !

France de 10 km – samedi 13 avril 2013 à Cabriès

La délégation du NAC présente le 13 avril à Cabriès, en Provence, pour les France de 10 km, n’a pas vraiment bénéficié des conditions rêvées pour réaliser des perfs. Un parcours en faux plats descendants puis montants, une chaleur inattendue, du vent de face sur la deuxième partie du parcours… Mais bon, sur des France, on le sait, c’est la place qui compte. Et sur ce plan, certains ont bien tiré leur épingle du jeu. 

La grosse perf de la journée ? Elle est venue de Moussa, 68e en 32’39 de la course seniors. Le genre de place qui se joue généralement sous les 32’ aux France, et qui prouve que notre homme retrouve le chemin de la forme. Après un hiver difficile en cross pour cause de manque d’entraînement, l’ancien recordman du club du 10 km met une claque à ses chronos à chaque sortie depuis deux mois. Rappelons quand même, au passage, que Moussa s’est déjà fendu, à sa belle époque, d’un record à 29’50 sur 10 000 m… De quoi se dire qu’il a sans doute, dans de bonnes conditions, les moyens de venir titiller le nouveau record nacard du 10 km, que Florian a abaissé à 31’26 le mois dernier.

Reste qu’à Cabriès l’essentiel de notre délégation était féminine. Vu les conditions de course, pas de gros chrono, on l’a dit. Toutes les filles sont d’ailleurs restées à deux ou trois minutes de leurs meilleurs temps de la saison. Mais au terme d’un week-end qui aura soudé un peu plus encore nos troupes (et les accompagnateurs qui étaient du voyage), Fabienne (42’47) accroche tout de même une belle 121e place – la confirmation qu’elle est revenue à son meilleur niveau. Suivaient Yasmina (166e, 44’03), Aurélie (185e, 44’28), Fatiha (217e, 45’15) juste devant Clémence (222e en 45’20) et Farida (227e en 45’24). Un peu plus loin Saadia, qui adore accompagner les autres, grattait quand même Mathilda à l’arrach’, sur la ligne (393e et 394e en 51’15). Au final, ces dames prenaient la 20e place par équipes (sur une petite cinquantaine d’engagées), et la 4e de la région Ile-de-France (ça, c’est pas mal du tout). Sur le bord de la route, allongé les bras en croix, leur entraîneur, Abdelwahab, était lui encore en train de récupérer de sa course chez les seniors++, disputée un peu plus tôt dans la journée (161e en 36’53). Bref, si Cabriès n’était pas vraiment un lieu propice aux chronos, il aura au moins permis à certains de disputer leurs premiers championnats de France, et de se frotter au plus haut niveau national. Du coup, à l’Ekiden de Pontault-Combault dimanche prochain, ce sera de la galette, promis.

Cyril

Les photos, c’est en cliquant là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *