29’55 sur 10 km : Valentin fait tomber une barrière

10 km de Nice – 5 janvier 2014

C’est une énorme performance qu’a réalisée Valentin ce dimanche 5 janvier, sur la Promenade des Anglais à Nice. Lors de la Prom’Classic, l’un des 10 km les plus relevés de France, le Néo-Nacard est passé sous la barrière des 30’ – record perso et record du club. En 29’55, il talonne (et devance même) quelques-uns des meilleurs coureurs français, comme Abdellatif Meftah, Driss El Himer ou Ruben Iidongo. Waouh !

En athlé, où la moindre seconde s’arrache à force de séances et de souffrance, où chaque temps de passage se planifie au plus juste, réaliser un meilleur chrono que celui espéré reste chose rare. Même si on le savait en grande forme, Valentin a pourtant déjoué toutes les prévisions, y compris les siennes, en passant sous les 30 minutes sur 10 km ce dimanche 5 janvier lors de la Prom-Classic de Nice. Habitué à franchir les obstacles, notre steepleur, arrivé au NAC en début de saison sur les conseils de son pote Florian, a ainsi fait tomber une des grandes barrières de la course à pied. « C’est une surprise, avoue-t-il. Je partais pour faire 30’30, mais la configuration de course a fait que je me suis retrouvé dans un bon peloton d’une quinzaine de coureurs. » Encore fallait-il pouvoir suivre le rythme, avec un temps de passage au premier kilo en 2’52. Et oser prendre le risque de se griller. « Je me suis un moment posé la question de savoir si je devais ralentir, mais on a finalement maintenu le rythme. On passe en 15’ au 5 km, et ça a encore relancé derrière. Ça a commencé à devenir dur mais j’ai serré les dents, et le mental a fait le reste. » Un mental visiblement un peu plus solide que celui des autres coureurs, qui lâchaient prise un par un. Le maillot rouge du NAC coupait ainsi la ligne en 7e position, avec un petit groupe d’athlètes ayant déjà connu les honneurs d’une sélection en équipe de France, de Choquert à Denissel en passant par Iidongo. Et dire que la course, au vu des conditions « apocalyptiques » de la veille, aurait pu ne pas avoir lieu…

« En tout cas, j’avais vraiment de super sensations, du jus… La première partie de l’entraînement paye ! », se réjouit Valentin. Car, précisons-le, cette pige sur route n’était qu’une étape, l’objectif essentiel de sa saison hivernale restant les championnats de cross, qui débutent ce week-end. Après une année loin des pistes pour raisons professionnelles, Valentin, vice-champion de France espoirs du steeple en 2011 (oui, il sort pas de nulle part, quand même…) vise en effet une grosse performance aux France de cross en mars. Ce n’est pas son chrono niçois qui lui fera revoir ses ambitions à la baisse.

Cyril

Les résultats complets sont là…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *